Quel rouet choisir ?

Le choix du rouet est un choix très personnel, il n'y a pas de réponse universelle.
Si vous savez déjà filer et vous voulez simplement savoir quel modèle des rouets Kromski vous correspond, vous pouvez cliquer ici pour avoir des informations brefs

Il ne s'agit pas non plus de trouver "le rouet", celui qui réunit un maximum des points forts, des "must have".

Je lis souvent des gens disant des choses comme "il existe en gros deux types de rouets", et puis ils se basent sur des critères complètement arbitraires, qui n'ont en vérité une importance uniquement pour EUX. Même si votre guru du filage sur youtube utilise un tel ou tel rouet, cela ne veut pas dire que c'est le rouet qu'il vous faut.

A mon avis, il existe un nombre de dimensions, dans lesquelles les rouets se distinguent. Je vous propose de voir ces dimensions ensemble, et puis je vous donne MON avis, sans revendiquer que c'est une vérité absolue.

Le plus important : tous les rouets vous permettent de filer des fils !

Horizontal ou vertical ?

C'est à dire, la position de la roue (que vous faites tourner avec vos pieds en pédalant) par rapport à l'épinglier (là où le fil se crée et s'enroule sur la bobine).

La configuration horizontale s'appelle aussi "saxonne", car les premiers rouets à pédale étaient faits comme ça, et ils était introduit par les saxons. Vous trouverez des exemples ici.

La configuration verticale (épinglier au-dessus de la roue) est plus moderne. Elle est plus compacte, surtout en largeur, elle encombre moins le sol. Parfois aussi appelé "castle wheel", parce-que tout est entassé sur un minimum d'espace au sol, comme un château avec ses tours (comme ceux-ci).

Mon avis :

Je trouve les rouets saxonnes beaucoup plus jolis, ça doit être ma corde romantique qui parle. C'est définitivement le premier choix si vous cherchez un rouet historique, par exemple pour filer sur un marché médiéval en costume d'époque. Cette configuration prends un peu plus de place que les castle wheels, ce qui peut gêner si vous habitez un petit appartement et vous ne savez déjà pas où poser vos pieds.

Une pédale ou deux ?

J'ai déjà lu "avec deux pédales vous pouvez arrêter et démarrer à presque n'importe quel moment". - "Ah, je me suis dit, il faut les deux pédales alors, sinon il y a un truc que je ne peux pas faire". C'était ma première réaction quand j'ai commencé à filer, et je me suis acheté un rouet à deux pédales...

Au moins en ce qui concerne les rouets Kromski (et, pour l'anecdote,  ma machine à coudre de 1913), c'est complètement faux. Au fait, la pédale fonctionne comme un balancier, avec l'axe sous la voûte plantaire. Vous pouvez alors appuyer avec le devant du pied (vous tirez un côté de la roue vers le bas) ET avec le talon (vous poussez le même côté de la roue vers le haut), ce qui revient exactement à ce qui vous faites en utilisant 2 pédales uniquement avec le devant de vos pieds.

Mon avis :

Si le rouet a une petite roue légère, 2 pédales peuvent aider à pédaler de manière plus fluide. Avec une grande roue (disons à partir de 50 cm environ), une seule pédale me convient. Et j'apprécie pouvoir garder le contact avec la terre en posant un pied à plat sur le sol, de préférence pieds nus. Mais tous les rouets Kromski à 2 pédales fonctionnent aussi avec seulement un pied, et on laisse l'autre pédale vide.

Transmission double ou simple ?

En Anglais "double drive" ou "single drive". Avec le double drive, la courroie fait deux tours autour de la roue, et une boucle va autour de la poulie de l'épinglier et l'autre autour de celle de la bobine.

Le single drive se décline en "écossais" (dont je vais vous parler) ou "irlandais" (dont je ne parle pas - je n'ai jamais vu un tel rouet sur le marché). Le principe de la transmission écossaise est que c'est l'épinglier qui est lié à la roue via la courroie. La bobine est freinée par une ficelle qui frotte sur la bobine quand celle-ci tourne. Le plus on serre le frein, le plus la bobine tire sur le fil pour l'enrouler.

Les deux systèmes servent à la même chose : créer à la fois la torsion de votre fil, et l'enrouler sur la bobine au fur et à mesure que vous le créez.

Mon avis :

J'ai entendu que le fil est plus régulier avec le double drive ; personnellement, je pense que c'est pareil. J'alterne souvent entre des rouets avec double et single drive, et le résultat est le même. Je trouve peut être que le double drive nécessite un réglage plus fin de la tension de la courroie comparé au réglage du frein du single drive, mais je le fais pendant le filage sans m'arrêter, et ça ne me semble pas compliqué. Pour ceux qui ne sont pas sûr ou qui veulent essayer les deux, les rouets Kromski en double drive se changent facilement en single drive écossais.

Bois brut ou verni ?

Choix généralement motivé par le prix plus bas des rouets non vernis. Je ne parle pas de la teinte, qui est entièrement une question du goût, mais seulement d'une couche de protection appliquée sur le bois.

Mon avis :

Vous investissez des centaines d'euros dans un rouet, ce serait dommage de ruiner la beauté que vous venez d'acheter avec de l'huile qui coule et qui fait des tâches sur le bois non protégé.

Payez un peu plus et offrez-vous une finition fait en atelier par un professionnel. Si vous vous dites "je le ferai moi-même", je vous dis tout de suite : vous aurez trop envie d'assembler le rouet tout de suite pour filer, et non passer 2-3 jours à vernir, poncer et vernir encore les pièces avant l'assemblage. Faites-moi confiance - mon premier rouet est toujours brut, plein de tâches d'huile, et mes pieds sont imprimés en gris foncé sur les pédales...

Quel rouet pour à ma taille ?

Je ne sais pas pourquoi, mais la plupart des gens pense que l'orifice, où entre le fil, doit se trouver devant vos mains. C'est une pure croyance, vous pouvez filer en n'importe quelle position par rapport à l'axe de l'épinglier et son orifice. Tim Horchler from Kromski US a fait une vidéo très drôle qui illustre parfaitement ce fait.

Mon avis :

Pour moi, la ou les pédales sont plus importants pour être à l'aise que l'orifice ou la taille du rouet. Pour moi qui chausse 47, la pédale du Prelude est légèrement trop petite ; ça ne pose pas de problème véritable, mais je n'aime pas sentir le bout de mes orteils dépasser la pédale.

Rouet pliant ou fixe ?

Les rouets pliants sont généralement mis en avant pour pouvoir être emportés partout, notamment quand on va aux rencontres de filage ou en vacances.

Mon avis :

Même plié, un rouet est à mon a vis trop encombrant pour voyager en avion ou pour l'emporter en randonné.

Un rouet pliant peut être intéressant si vous devez le transporter en transports communs (vous allez en bus au rencontre de votre groupe de filage, par exemple), ou si vous voulez ranger le rouet dans un placard chez vous. Si vous vous déplacez en voiture par contre, un rouet fixe reste assez bien transportable.

Ou pas de rouet du tout ...?

Il existe des alternatives au rouet, quand il s'agit de filer la laine. Tout d'abord le fuseau classique (drop spindle en Anglais), une tige en bois avec un disque, que l'on met en rotation comme une toupie, ce qui crée la torsion pareil que l'épinglier et la bobine du rouet. C'est le choix le plus économique (une dizaine d'euros), le plus transportable et la façon la plus ancienne pour filer. Mais c'est aussi beaucoup plus lent, et un peu plus difficile pour débuter. 

Personnellement, je trouve que le fuseau et le rouet se complètent. J'aime le geste et la simplicité du fuseau, et je peux le faire glisser dans un petit sac et l'emporter en weekend avec moi, sans m'encombrer avec un rouet, pliable ou non. Quand il s'agit de produire du fil en quantité (disons, pour tricoter un pullover), un rouet sera clairement le meilleur choix ; après tout, c'est pour cette raison que le rouet a été inventé !

Si vous voulez vous lancer dans le filage au fuseau, je vous conseille le fuseau Kromski, particulièrement facile à maintenir en mouvement. Pour vos premiers pas, prenez des fibres peignées et non cardées (des "tops", contrairement aux "rolags"), d'une longueur de fibre suffisamment longue pour éviter que le fil casse tout le temps (chose assez frustrante au début). Je trouve la laine Gotland ou Wensleydale idéal.

En bref :

Un rouet pour débutant.e : FantasiaSonata

Peu encombrant : Sonata, Prelude, MinstrelFantasia

Un rouet renaissance / médieval : Symphony, InterludePrelude

Un rouet moderne : FantasiaSonata

Un rouet romantique : Polonaise, SymphonyInterlude

Pour faire du gros fil / du fil fantaisieMinstrelGreat Flyer Set